Artistes à découvrir - « Vu de l'esprit »

Exposition - Publié le 03/06/2022

Défini , à quelques singularités près, par Robert ou Larousse, le paysage renvoie à une étendue spatiale, qui s'offre au regard d'un spectateur . On y associe le plus souvent l'idée de point de vue, affirmant ainsi implicitement la présence de l'artiste "sur le motif", attentif aux particularités formelles que la nature lui offre dans l'instant. Les dessins de Frédéric Daviau, présentés ici, ne s'appuient en revanche sur aucun réel existant et si les arbres, les bosquets et les clairières sont parfaitement identifiables, les paysages qu'ils déploient appartiennent à un monde qui n'existe qu'en images. Par de vastes panoramas ou par le détail d'une lisière ombreuse, l'artiste nous livre à notre propre désir de rêve et son trait, incisif et toujours élégant, nous entraine dans l'exploration fascinante de territoires inconnus et pourtant familiers. Car oui, ces paysages nous les avons vus, semble t il, à travers les arrière-plans incertains de la peinture classique, peut-être en songe, ou encore en souvenirs fugaces. Frédéric Daviau nous les offre là, dans le scrupuleux détail de leurs mystères, dans leur parfaite irréalité, éternels et comme vus de l'esprit. C'est Juvisy, Despotovac, Toulon ou Essaouira...mais on ne saura en fait rien des voyages de Thierry Azam sinon la pluie, la buée sur la vitre ou le déplacement du train. Résolument subjectives, ses photographies nous dévoilent un espace sans contours précis, fait d'un même gris qui parfois se colore. Formes incomplètes, profondeurs inquiétantes, lueurs miraculeusement surgies d'un l'horizon bouché, tels sont les outils, quasi picturaux, avec lesquels Thierry Azam nous dit le paysage qu'il veut bien nous dire. Car le réel ici nous échappe, subrepticement remplacé par la représentation d'un paysage intérieur, comme l'instantané qui fixe un état d'âme, le passager clandestin véritable de l'image montrée. Juvisy, Despotovac, Toulon ou Essaouira... autant d'apparitions furtives d'un seul et même paysage, un ailleurs toujours fuyant. Archétypal car vu de l'esprit. Gilles Boudot.



Téléphone : 06 81 74 11 50
Site web (URL)
Page facebook